La recherche est une composante importante d’IMT Nord Europe. Elle s’appuie pour cela sur un réseau de partenaires industriels et académiques ainsi que sur l’ensemble des écoles IMT. Des chercheurs de l’école sont aussi fortement engagés dans les activités des laboratoires de l’Université de Lille.

ARMINES

1ère structure de recherche partenariale en France, Armines est une association loi 1901, créée en 1967. Ses 600 salariés participent au développement des centres de recherche communs avec les écoles des Mines et d’autres écoles partenaires en apportant des moyens humains, matériels et immatériels.

L’Institut Carnot M.I.N.E.S

L’institut Carnot M.I.N.E.S fédère les forces de recherche des écoles des Mines ainsi que des laboratoires de l’École polytechnique et de l’ENSTA ParisTech. L’ambition de ses 2000 personnels de recherche : stimuler la création de valeur chez ses partenaires économiques et activer la chaîne de l’innovation à partir des travaux de ses laboratoires. 

l’Institut Carnot Télécom & Société numérique

Labellisé Carnot depuis 2006, l’institut Carnot Télécom & Société numérique mobilise plus de 2000 chercheurs. Il se concentre sur les implications techniques, économiques et sociales de la transition numérique, notamment sur les problématiques d’objets communicants, de réseaux et de médias du futur, d’usages et de services, d’autonomie et de santé des personnes, d’environnement ou encore de sécurité.

CRIStAL

CRIStAL est membre de l’institut de recherches interdisciplinaires IRCICA – USR CNRS 3380. Ses activités sont liées aux grands enjeux scientifiques et sociétaux tels que : big data, interactions homme-machine, robotique, systèmes embarqués intelligents, bio-informatique… avec des applications notamment dans les secteurs de l’industrie du commerce, des technologies pour la santé, des smart grids.

Le Laboratoire de Physique des Lasers, Atomes et Molécules (PhLAM)

Le laboratoire de Physique des Lasers, Atomes et Molécules (PhLAM) est une unité mixte de recherche, sous la double tutelle du CNRS et de l’Université de Lille. Son champ d’action : l’interaction lumière-matière, avec une très forte composante expérimentale en physique fondamentale et dans un souci constant d’en concevoir les applications.

Le Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé)

Le Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé) est une unité mixte de recherche de l’Université de Lille et du CNRS (Umr 8019). Il est donc, depuis sa création un laboratoire pluridisciplinaire. C’est dans cette perspective que le Clersé a institué des liens forts avec le Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq).

Railenium

Railenium, l’Institut de Recherche Technologique (IRT) de la filière ferroviaire, rassemble les compétences et les moyens issus de neuf centres de recherche, de dix-huit entreprises du secteur ferroviaire et de deux gestionnaires de réseaux. Il a pour objectif d’améliorer la performance des systèmes ferroviaires et du train de demain, ainsi que de renforcer par l’innovation la compétitivité du secteur ferroviaire et de son industrie à l’international.

CaPPA

Le laboratoire d’excellence CaPPA – Physique et Chimie de l’environnement atmosphérique s’appuie les expertises pluridisciplinaires de 7 équipes de recherche (LOA, PC2A, PhLAM, SAGE, LPCA, ICARE, LASIR) pour favoriser l’innovation métrologique dans le domaine de l’environnement atmosphérique. Il s’intéresse d’une part au système « aérosols » et à ses précurseurs pour mieux appréhender leur rôle sur le forçage climatique et le cycle hydrologique, et d’autre part à l’évolution de la qualité de l’air aux échelles globale, régionale et locale, avec des études spécifiques consacrées aux radionucléides.

La Fédération de Recherche Transports Terrestres & Mobilité

La Fédération de Recherche Transports Terrestres & Mobilité (FR3733) permet de développer des synergies multidisciplinaires, de mutualiser des moyens et des personnels, de soutenir le ressourcement scientifique indispensable pour développer des connaissances nouvelles et plus génériques, de pouvoir répondre ensemble, sous la même bannière, aux appels régionaux, nationaux et européens. Elle est soutenue par le CNRSl’Université Polytechnique Hauts-de-France, l’Université de Lille et Centrale Lille Institut.

LGCgE

Le LGCgE regroupe des équipes de chercheurs de la ComUE Lille Nord de France. Le laboratoire propose des recherches pluridisciplinaires pour répondre aux défis de la construction durable, l’aménagement et l’écologie. Il répond ainsi aux problématiques posées par la construction, l’aménagement durable, la sécurité des ouvrages et des infrastructures, la gestion rationnelle de l’énergie, la protection des ressources naturelles (notamment les ressources d’eau), la gestion des sites contaminés et la biodiversité.

La Fédération de la Plasturgie et des Composites

La Fédération de la Plasturgie et des Composites est l’organisation représentative du secteur de la transformation des matières plastiques. Elle rassemble et représente 3 550 entreprises, soit plus de 130 000 salariés, et définit la politique professionnelle de la branche. La Fédération est membre d’EuPC (Confédération européenne de la Plasturgie), du GFI (Groupement des Fédérations Industrielles), du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) et de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises).

le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA)

Désigné par le ministère chargé de l’Environnement, le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA) est l’organisme chargé d’assurer la coordination technique du dispositif de surveillance de la qualité de l’air en France. Il résulte d’une collaboration forte entre trois partenaires : l’INERISle Laboratoire National de métrologie et d’Essais (LNE) et IMT Nord Europe. 

Le Laboratoire PC2A

Les activités de recherches du laboratoire PC2A sont menées par une soixantaine de personnes au sein de trois équipes de recherche : Physicochimie de la Combustion, Physicochimie de l’Atmosphère et Sûreté Nucléaire. Elles sont centrées sur les diagnostics lasers et les mécanismes chimiques dans les flammes et procédés propres, la combustion dans les moteurs, la réactivité atmosphérique homogène et hétérogène, la chimie théorique et la qualité de l’air. Le PC2A fait partie de l’Institut de Recherches Pluridisciplinaires en Sciences de l’Environnement (IRePSE).

I-SITE Lille Nord Europe

Labellisé I-SITE en février 2017, le projet d’Université Lille Nord-Europe (ULNE) fédère 14 membres fondateurs pour la création d’une grande université internationale, classée parmi les 50 premières en Europe avant 10 ans. Le projet est structuré autour de thématiques de recherche interconnectées (santé, planète et monde numérique) dans une logique d’internationalisation, d’innovation pédagogique et de la valorisation. Le périmètre de l’I-SITE englobe d’autres objets labellisés par le PIA : 4 Laboratoires d’Excellence, 6 équipements d’Excellence, 1ITE, 1 IDEFI, 1RHU et 1 SAAT.

L’École Doctorale Sciences de la Matière, du Rayonnement et de l’Environnement

L’École Doctorale Sciences de la Matière, du Rayonnement et de l’Environnement (EDSMRE) est l’une des six écoles doctorales regroupées au sein du Collège Doctoral Lille Nord de France. Elle propose une formation d’excellence par la recherche, dans des domaines aussi variés que la physique, la chimie, les sciences de la terre et de la vie, et les biotechnologies agroalimentaires. Son rôle est d’organiser et d’animer la formation des doctorants afin de les préparer au mieux à leur future insertion professionnelle, tant dans le domaine de la recherche et de l’enseignement supérieur que dans le secteur des entreprises.

L’École Doctorale Sciences pour l’Ingénieur 

L’École Doctorale Sciences pour l’Ingénieur (EDSSPI) est l’une des six écoles doctorales regroupées au sein du Collège Doctoral Lille Nord de France. Elle est organisée en 6 domaines : mathématiques pures et appliquées ; automatique, génie informatique, traitement du signal et des images ; micro et nanotechnologies, acoustique et télécommunications ; informatique ; mécanique, génie civil, énergétique, matériaux ; génie électrique.

Le CETIM, Centre Technique des Industries Mécaniques

Le CETIM, Centre Technique des Industries Mécaniques, est un institut technologique labellisé Carnot et membre de l’Alliance Industrie du Futur. C’est le centre d’expertise mécanique français. Il est aussi l’outil R&D de 6500 entreprises mécaniciennes et totalise avec ses centres associés et filiales 1100 personnes dont plus de 2/3 d’ingénieurs et techniciens et 150M€ de chiffre d’affaires. Il démultiplie son action avec un réseau de partenaires scientifiques et techniques dont IMT Nord Europe avec un laboratoire commun sur les technologies des équipements sous pression (LATEP) depuis 2002.

La Structure Fédérative de Recherche – Technologies pour la Santé et Médicament

La Structure Fédérative de Recherche – Technologies pour la Santé et Médicament (SFR–TSM) associe une vingtaine d’équipes de recherche, les centres hospitaliers régionaux et des industriels du secteur afin de soutenir des projets innovants intégrant la recherche fondamentale, la recherche translationnelle et la recherche clinique. Elle porte sur les médicaments & biomatériaux, la e-santé & logistique médicale et les dispositifs médicaux (bio-ingénierie, gestes assistés par ordinateur).